Plan Q

De nos jours, il est de bon ton chez les femmes de se dégager un petit « plan cul ».

Comme si ce dernier était un symbole de liberté incontournable, un phallus sur commande, un pouvoir complémentaire nécessaire à un épanouissement. Ce qui est bien plus dommage, du moins pour certains, c’est que ces services sont très souvent assurés par les mêmes hommes et qu’ils ne sont pas franchement partageurs. C’est un scandale d’état qui devrait secouer l’opinion publique mais vu que les femmes sont comblées, le peuple s’écrase sur l’autel de l’égalité des sexes… Plafond de verre on vous dit !

L’avantage du plan cul, c’est avant tout qu’il est ponctuel. De plus, il ne nécessite aucun engagement périphérique et pérenne vis-à-vis de son partenaire. C’est une sorte d’entraînement avant la conjonction du grand amour où il ne faut pas se rater. De fait, il présente aussi la prérogative de prendre de la distance dès que vous le désirez.

En ce qui concerne les hommes, il faut quand même bien confesser qu’il est beaucoup plus agréable de se retrouver avec une femme pour une bonne partie de jambes en l’air plutôt qu’avec un sex toy de type vagin artificiel. En effet, pour avoir expérimenté des fesses en silicone, je vous assure que la sensation n’est pas comparable d’un point de vue sensitif. De surcroît, l’esprit d’interactivité qu’offre le rapport sexuel entre deux êtres humains reste unique, singulier et subséquemment inégalable. Il faut aussi rappeler que les rapports charnels qui ne se pratiquent pas dans le cadre d’une relation officielle et constructive permettent des élargissements fantaisistes non négligeables. Le cocu n’a souvent pas les mêmes privilèges que l’amant… Aussi, la femme n’est pas dépendante de l’image qu’elle renvoie dans une relation ponctuelle et peut se « lâcher » beaucoup plus facilement.

Il y a aussi le fait de s’épargner la rencontre des beaux-parents, étape incommode où l’on a l’impression de devoir rendre des comptes à toute la belle famille et surtout au père de la dulcinée qui se sent obligé de vous faire comprendre que lui aussi, il bande.
Plan Q régulier

Toujours pour les hommes, il y a un autre avantage majeur : l’économie d’argent. Pas d’invitations au restaurant, pas d’anniversaires, pas de Saint-Valentin, pas de guêpière à huit cents euros mais plutôt et seulement des nuggets et une ou deux pintes d’alcool en terrasse suffiront à montrer patte blanche pour les heures qui suivent. Si ça ce n’est pas un filon en or massif, je n’y comprends plus rien.

Enfin, dans un monde hyperconnecté où les applications de rencontres pour un plan cul sur internet font un véritable tabac, il est nécessaire d’avoir un bon routeur pour disposer d’une connexion infaillible. Pour quelle raison ? Tout simplement car bien que le plan cul en lui-même n’a rien à voir avec le réseau internet, ce dernier reste tout du moins « essentiel » puisqu’il est bien souvent la première marche de l’escalier..

Aussi, depuis l’aube des temps, la relation adultérine est l’objet de scandales retentissants. Mais il faut croire que cette relation est le fruit d’une nécessité vitale à se faire plaisir et à sécréter cette fameuse dopamine de l’amour. Que Dieu nous pardonne d’être comme les autres…