Libertin parisien sans prétention: Kris.

Je viens m’adresser ici à Martine à qui je propose de prendre ma température libertine.

Comment ? En prenant tout simplement le temps de lire le contenu texte de mon site de gentleman libertin parisien. Je suis Kris le peut être futur cavalier servant de Martine, j’espère que vous devinerez pendant votre lecture de mon site que j’ai une certaine éducation pour ne pas dire une éducation bourgeoise certaine et de surcroit, une éducation libertine de bon ton qui s’avèrera du meilleur effet à l’heure de vous prendre le bras pour vous emmener visiter ces lieux magiques du Paris des lumières. Des lieux emplis de romantisme, des lieux chargés d’histoire anciennes ou contemporaines qui viendront embellir votre week-end culturel auprès de votre humble serviteur, j’ai nommé Kris Devous, gentleman parisien libertin polyglotte et cavalier à fière allure qui enluminera pour vous le chemin des lieux libertins de Paris.

Kris libertin parisien malicieux, mystérieux, délicat.

Il va s’en dire que j’ai plus d’un tour dans mon sac à malices libertines, c’est ainsi que si vous aimez les surprises, je pourrai vous bander les yeux et cultiver un certain mystère le temps de vous faire découvrir l’antre des jeux SM. Excitation intellectuelle assurée, pour peu que vous vous laissiez aller à une petite partie de bondage, je vous garantis une sensation très spéciale, très érotique ou la dominée n’est pas forcément celle qui subit mais plutôtcelui qui détient la clé du cadenas. La domination soft que je pratique n’est qu’un jeu de dupe subtil et propice à l’excitation de nos cellules nerveuses… Ne vous méprenez pas Martine, je ne suis qu’un fétichiste délicat, je n’ai aucun gout pour la domination hard !

Je suis d’abord un libertin parisien doublé d’un guide touristique parisien. Je connais Paris aussi bien que les dessous chics de ces dames qui veulent bien me confier leurs loisirs, quand ce n’est pas leur libido délaissée par leurs maris. Aussi, je vous en conjure, rencontrons-nous, je vous changerai certainement le panorama, quoi qu’il en soit et quoi que vous en décidiez, je vous remercie de m’avoir lu jusqu’ici. Ne soyez pas trop dure avec la gente masculine, sachez seulement les choisir, sachez seulement ou les trouver…

Kris Devous.
Libertin parisien

Comments are closed.