Les métiers sexués (suite).

Dans le bâtiment, c’est le plombier qui a le plus de succès. C’est lui qui est censé déboucher les trous. Indubitablement, quand la symbolique rencontre le réel, il y a toujours des opportunistes pour construire des mythes ou les pérenniser. Le pire, c’est qu’ils ont réellement beaucoup de réussite, c’est donc un dévergondage mimétique.
Les métiers sexués (suite)

Quant au maçon, c’est le bon gars, celui qui travaille dur pour sa famille mais qui a malheureusement moins de succès. En même temps, s’enfiler l’homme qui a des doigts de la taille d’un pénis ce n’est pas forcément très lubrificateur.

Il y a aussi le « conducteur » au sens large du terme. En un mot, l’italien. Nous savons que l’engin automobile est un objet phallique tout comme le moteur, la moto et autres transmissions à double embrayage. Les motards ont suffisamment de succès, les pilotes de rallye ou de formule également et nous regrettons donc l’injustice que connaissent les conducteurs de poids-lourd et notre complice de la ligne 15.

Les métiers de la défense sont de très bons générateurs de fantasmes car, dans un sens, ce sont eux qui nous protègent. Le commando d’élite gratifié du béret vert est imbattable et pour les femmes la plupart des militaires sont des commandos. On lève la tête, on serre la mâchoire et on enfile les treillis les gars ! À moindre niveau, les gendarmes ont leur petit succès, tout comme les pervenches à l’inverse. Tu m’alignes, je t’aligne ! La loi du talion. Les pompiers préservent des vies et doivent faire preuve de compassion, parfois un peu trop si nous nous référons à certaines dépositions. Petite pensée au Village People !

Les bûcherons ont moins de triomphe mais voilà un métier sexué qui construit des fantasmes que les femmes ne réalisent jamais. Il en est de même pour les éleveurs de cochons, et bien que le bonheur ne soit pas forcément dans le pré… Trop de virilité tue la virilité !

Bien entendu, il y a aussi le gangster, espèce en voie de disparition, du moins ça forme hybride, romantique. Bien sûr, il y a toujours deux ou trois méchants garçons dans le village qui font généralement fantasmer les filles. Alors, vous tirez ou vous creusez ?

L’homme parfait ? Le footballeur professionnel en général, l’attaquant en particulier. Abruti comme une huître, il se serait certainement destiné à un poste de balayeur à Roissy s’il avait eu les pieds carrés. Il vit en internat depuis l’âge de treize ans, il dort en cours, il est analphabète mais il a ce petit truc de romantique qu’ont les footballeurs. C’est difficile à décrire verbalement mais les femmes le sentent, ou veulent le sentir. Gooaaalllll !!!

Les grands gagnants sont les informaticiens. Toujours calés sur l’ordinateur à dénicher la faille, ils finissent par la trouver. « Chéri, que fais-tu ? Encore collé à ton ordinateur ? – Je cherche la meilleure réservation pour notre prochaine nuit d’hôtel à Venise ma puce. Une princesse comme toi mérite le meilleur et le meilleur, on ne le trouve pas dans les tuyaux. » Bim !

Quand les hommes trustent les emplois dans le BTP les femmes sont majoritaires dans la santé.

Comments are closed.