Les métiers sexués premier jet..

Nous savons que la parité entre les hommes et les femmes est un engagement très actuel. Les métiers sexués concordent avec des critères bien ancrés dans nos mœurs et dans nos fantasmes. Petit tour de piste des métiers sexués qui font rêver nos partenaires du genre opposé.

Les métiers sexués

Chez les femmes, la blouse fait son effet et nous avons là l’embarras du choix, il y a même pléthore ! Les aide-soignantes sont gorgées de douceur et d’empathie, ce qui nous rappelle la bienveillance de la mère bienfaitrice et omnipotente. Leurs supérieurs, les cadres infirmières, sont quant à elles assermentées pour faire des piqûres et sont beaucoup moins sympathiques. Alors, vous préférez quoi ? Si vous n’avez pas de préférence, il vous reste encore la possibilité de vous tourner vers les sages-femmes..

Autre métier sexué, celui de « fée du logis ». La femme de ménage avec sa belle poitrine affronte elle aussi de doux regards chez ses employeurs. Souvent à tournicoter son petit plumeau dans tous les sens, elle fait habituellement travailler l’imaginaire du maître de maison.. Les gouvernantes sont, au passage, fréquemment des femmes… Peut-être en serait-il de même si le plumeau était agité par un homme !

Les employés comptables sont aussi majoritairement de sexe féminin. Y aurait-il un lien direct ou indirect avec le fait que cela puisse permettre aux hommes de réaliser de très bons placements en bourse ?

Vient également au coeur de cet article la secrétaire, la star des films pornographiques et des publicités pour les lunettes rectangulaires.. Nous n’allons pas plus en rajouter ici-même étant donné la si importante charge de travail qu’elles abattent chaque jour. Mademoiselle Eugénie ! Voudriez-vous bien venir dans mon bureau à 17h30 s’il vous plaît ?

Les femmes sont aussi tout naturellement des mamans. Elles éduquent, forment et se préoccupent de l’évolution de leurs garnements chéris. Ainsi, beaucoup de femmes aiment à se tourner vers la profession d’enseignante. Dans ce secteur, nous avons différents types de pédagogies qui se répercutent sur les fantasmes sexuels. Nous connaissons celles qui affectionnent les cours du soir, magnant généralement mieux la carotte que le bâton.. À l’inverse, d’autres femmes, beaucoup plus sévères, préfèrent les punitions, les humiliations voire les fessées. Alors, vous préférez quelle doctrine maintenant ? Mademoiselle Eugénie ou Maîtresse Schultz ?

La vente est aussi ordinairement un secteur de métiers constitué de femmes. La mode étant inspirée par les femmes, c’est elles qui accoutrent bien souvent les hommes, tout comme les homosexuels d’ailleurs, ces derniers étant toutefois davantage dans la création. De surcroît, tant qu’à aligner trois cents pépètes dans un pantalon, autant penser que nous avons séduit une belle blonde plutôt que de bâcler l’achat après une « baston de regard » avec un semblable. En supplément, il semblerait que certaines vendeuses se montrent très professionnelles en vous donnant leur numéro de téléphone, si toutefois vous achetez le suprême cardigan hors de prix…

Les hommes peuvent également jouer de certains métiers sexués pour faire fantasmer ces dames. Il est courant que l’homme qui travaille dans la maintenance et qui débarque dans le bureau des secrétaires pour y changer des ampoules fasse épisodiquement de petits moments de pause. En fait, il y en a souvent un qui tourbillonne dans les bureaux de l’entreprise en faisant régulièrement des va-et-vient…

Veinard va !

Le gouvernement veut casser les stéréotypes sexués à l’école

Plan Q

De nos jours, il est de bon ton chez les femmes de se dégager un petit « plan cul ».

Comme si ce dernier était un symbole de liberté incontournable, un phallus sur commande, un pouvoir complémentaire nécessaire à un épanouissement. Ce qui est bien plus dommage, du moins pour certains, c’est que ces services sont très souvent assurés par les mêmes hommes et qu’ils ne sont pas franchement partageurs. C’est un scandale d’état qui devrait secouer l’opinion publique mais vu que les femmes sont comblées, le peuple s’écrase sur l’autel de l’égalité des sexes… Plafond de verre on vous dit !

L’avantage du plan cul, c’est avant tout qu’il est ponctuel. De plus, il ne nécessite aucun engagement périphérique et pérenne vis-à-vis de son partenaire. C’est une sorte d’entraînement avant la conjonction du grand amour où il ne faut pas se rater. De fait, il présente aussi la prérogative de prendre de la distance dès que vous le désirez.

En ce qui concerne les hommes, il faut quand même bien confesser qu’il est beaucoup plus agréable de se retrouver avec une femme pour une bonne partie de jambes en l’air plutôt qu’avec un sex toy de type vagin artificiel. En effet, pour avoir expérimenté des fesses en silicone, je vous assure que la sensation n’est pas comparable d’un point de vue sensitif. De surcroît, l’esprit d’interactivité qu’offre le rapport sexuel entre deux êtres humains reste unique, singulier et subséquemment inégalable. Il faut aussi rappeler que les rapports charnels qui ne se pratiquent pas dans le cadre d’une relation officielle et constructive permettent des élargissements fantaisistes non négligeables. Le cocu n’a souvent pas les mêmes privilèges que l’amant… Aussi, la femme n’est pas dépendante de l’image qu’elle renvoie dans une relation ponctuelle et peut se « lâcher » beaucoup plus facilement.

Il y a aussi le fait de s’épargner la rencontre des beaux-parents, étape incommode où l’on a l’impression de devoir rendre des comptes à toute la belle famille et surtout au père de la dulcinée qui se sent obligé de vous faire comprendre que lui aussi, il bande.
Plan Q régulier

Toujours pour les hommes, il y a un autre avantage majeur : l’économie d’argent. Pas d’invitations au restaurant, pas d’anniversaires, pas de Saint-Valentin, pas de guêpière à huit cents euros mais plutôt et seulement des nuggets et une ou deux pintes d’alcool en terrasse suffiront à montrer patte blanche pour les heures qui suivent. Si ça ce n’est pas un filon en or massif, je n’y comprends plus rien.

Enfin, dans un monde hyperconnecté où les applications de rencontres pour un plan cul sur internet font un véritable tabac, il est nécessaire d’avoir un bon routeur pour disposer d’une connexion infaillible. Pour quelle raison ? Tout simplement car bien que le plan cul en lui-même n’a rien à voir avec le réseau internet, ce dernier reste tout du moins « essentiel » puisqu’il est bien souvent la première marche de l’escalier..

Aussi, depuis l’aube des temps, la relation adultérine est l’objet de scandales retentissants. Mais il faut croire que cette relation est le fruit d’une nécessité vitale à se faire plaisir et à sécréter cette fameuse dopamine de l’amour. Que Dieu nous pardonne d’être comme les autres…

Les amours dans le cinéma

Comment l’homme projette ses amours dans le cinéma ?

Depuis des siècles, le pouvoir guide le peuple et les considérations sentimentales n’échappent pas à cette formalisation parfois louable. Les écrivains, peintres et sculpteurs ont sans cesse tenté d’illustrer l’amour dans leurs chefs-d’œuvre tout en respectant les instructions religieuses. Aujourd’hui, le déisme a perdu du terrain et le cinéma est survenu. La réalité n’a plus l’exclusivité. On peut désormais la rejouer, la remodeler, l’enregistrer et donc la métamorphoser. Nous allons donc voir comment l’homme projette ses amours dans le cinéma.

  • Nous n’avons pas fait mieux que « Titanic« , incontrôlable blockbuster dépeignant l’histoire d’un immigré irlandais qui tombe follement amoureux d’une jeune bourgeoise américaine. La femme en position de force, du moins socialement parlant, peut laisser libre cours à son imagination ainsi qu’à sa passion amoureuse dans ses amours. L’attraction devient alors bien plus forte, désintéressée et sublimée par la rencontre fortuite et transgressive.
  • Dans « Autant en emporte le vent« , c’est la performance de Clark Gable qui permet d’illustrer la classe éternelle du dandy nordiste durant la guerre de cessession. Il peut même être ici et au passage ajouter que ce dernier « crève l’écran ». Pas réellement séducteur mais plutôt charmeur, il court après sa dulcinée durant tout le film en combinant une sincérité aussi bien touchante qu’inoubliable. Malgré son indépendance d’esprit, il tombe sous le charme de son héroïne capricieuse et frivole. Ce film n’est donc autre qu’une véritable ode a la sentimentalité masculine associée à un charisme impressionnant de l’homme à la moustache.
  • Nous pouvons, dans un autre univers, évoquer « Orgueil et Préjugés« , roman qui ressasse les relations amoureuses dans l’Angleterre du début du dix-neuvième siècle et où les rencontres sont bridées par les arrangements tant familiaux qu’intéressés.
  • Aussi, le film d’amour le plus reconnu est sans aucun doute « Out of Africa« , ou Meryl Streep est plus que sublime dans le rôle d’une danoise tombant éperdument amoureuse d’un chasseur de fauves au Kenya, ce dernier étant aussi intrépide et bestial que les créatures qu’il poursuit passionnément. Ce chef-d’œuvre du septième art s’exhibe encore par ses magnifiques images de l’Afrique sauvage. Ce film ne vieillit donc toujours pas du haut de ses sept oscars dont celui du meilleur film, belle illustration des amours dans le cinema..
  • Enfin et de nouveau dans un registre différent, nous trouvons « Amour« , qui conte la sentimentalité durant le grand âge par le biais de deux octogénaires épris l’un l’autre qui s’accompagnent mutuellement dans une épreuve de vie où l’amour doit combattre la maladie. La palme d’or à Cannes est d’ailleurs logiquement venue récompenser ce scénario audacieux.
  • Concernant l’homosexualité, « Le Secret de Brokeback Mountain » tient la corde en contant les retrouvailles de deux hommes dans les contrées du Wyoming. Ce film est venu bousculé l’opinion publique américaine souvent conservatrice, ce qui le rend ainsi d’autant plus notable.
  • Nous allons finalement conclure sur un film français qui n’est autre que « La vie d’Adèle« , film qui narre la souffrance d’un couple de lesbiennes dans la France d’aujourd’hui. Les tentatives de « normalité », la psychologie féminine et la souffrance d’une femme amoureuse envers l’une de ses semblables sont des sujets si rarement abordés qu’ils apportent piment et intérêt à ce film osé.

Consulter senscritique pour avoir plus d’exemple de films d’amours.

1 3 4 5 6 7 9